Evénements

Decolonizing Heritage – The Return of Cultural Objects to Africa : An International Law Perspective

decolonizing-september21-800.jpg

Conférence inaugurale 23 septembre 2021
(18h-20h, Uni-Dufour, U600) (en français)

Les objets d’art africains et leurs traductions

Intervenant: Souleymane Bachir Diagne

Le professeur Diagne interviendra par visioconférence en direct de New York, et un débat avec des étudiant-es aura lieu en présentiel depuis l’auditoire U600.

 

À une période où il est beaucoup question du "retour à ceux qui l'ont créé, d'un patrimoine culturel irremplaçable", selon les mots d'Amadou Makhtar Mbow, Directeur Général de l’UNESCO dans les années 1980, cette conférence se propose d'examiner la manière dont le langage visuel des objets d'art africain a trouvé à se traduire dans des langages autres que celui des terroirs où ces objets sont nés. La question sera alors posée de ce que signifie le "retour". Une réintégration dans une signification originelle ou de nouvelles traductions en des langages encore inconnus ? Peut-être est-il dans la nature de ces objets d'être désormais toujours en transition, ou mieux : en translation.


Souleymane Bachir Diagne est professeur aux départements de Français et de Philosophie à l’Université de Columbia à New York, dont il dirige également l’Institut d’études africaines. Premier élève sénégalais admis à l’École normale supérieure à Paris, il est agrégé et docteur d’État en Philosophie (Université de Paris I Sorbonne, 1988). Il a enseigné la philosophie à l’Université Cheikh-Anta Diop de Dakar pendant une vingtaine d’années, et a été conseiller pour l’éducation et la culture du Président Abdou Diouf entre 1993 et 1999. Après avoir enseigné à la Northwestern University près de Chicago, il a rejoint en 2008 l’Université de Columbia à New York.

Spécialiste reconnu de la philosophie de Bergson (Bergson postcolonial, 2011), il a consacré ses premiers travaux à l’histoire de la logique. Penseur critique de l’universalisme, il est un philosophe de la rencontre et de la médiation, thème qu’il aborde notamment dans ses travaux sur l’islam (Comment Philosopher en islam, 2013 ; Philosopher en islam et en christianisme (avec Philippe Capelle-Dumont), 2016) et sur la philosophie en Afrique (L’encre des savants. Réflexions sur la philosophie en Afrique, 2013; En quête d’Afrique(s). Universalisme et pensée décoloniale (avec Jean-Loup Amselle), 2018).

Chevalier de l’ordre des Arts et des lettres, il est membre de l’Académie royale de Belgique et l’American Academy of Arts and Science.

Conformément aux nouvelles directives du Conseil fédéral, l’accès à l’évènement sera réservé aux personnes disposant d’un certificat COVID


Colloque du 24 septembre 2021
(9h30-18h, Auditorium Arditi)

Decolonizing Heritage – The Return of Cultural Objects to Africa An International Law Perspective

Depuis la déclaration faite à Ouagadougou en 2017 par le Président Emmanuel Macron, pour qui les biens culturels doivent être restitués aux Etats africains victimes de la colonisation, les musées européens ont dû réévaluer leurs collections. Ainsi, la question de la restitution des biens culturels soustraits durant la période coloniale est devenue une question brûlante qui concerne non seulement les musées des anciens pouvoirs coloniaux comme la France, l’Allemagne et les Pays Bas, mais aussi la Suisse. Nombreuses sont les questions qui se posent à ce sujet à l’interface entre droit international, diplomatie culturelle, histoire, éthique et mémoire collective.

Ces questions font l'objet du colloque international organisé par la Chaire UNESCO en droit international des biens culturels et le Département de droit international public et organisation internationale de la Faculté de droit, avec la collaboration du Global Studies Institute, de l'Université de Genève. Cette conférence a pour objectif de revenir sur l’historique des spoliations coloniales et d’analyser les obstacles à la restitution ainsi que les solutions qui sont à la disposition des Etats africains et des peuples autochtones qui veulent récupérer leur patrimoine culturel. Il servira aussi de lancement d’un projet de la Chaire UNESCO relatif à la diplomatie en matière de patrimoine culturel.

Les interventions sont en français ou en anglais, sans interprétation.

Conformément aux nouvelles directives du Conseil fédéral, l’accès à l’évènement sera réservé aux personnes disposant d’un certificat COVID

Live conférence - 24 septembre 2021


Conférence organisée par :

UNESCO Chair in International Law of the Protection of Cultural Heritage, Art-Law Centre, University of Geneva,

et

Department of Public International Law and International Organization, University of Geneva,

en partenariat avec

Permanent Mission of the Republic of Senegal to the United Nations Oce and other international organizations in Geneva,
Global Studies Institute, University of Geneva, African Union,

et

International Institute for the Unification of Private Law (UNIDROIT)


logos-decolonizing.jpg

23 septembre 2021
  Evénements